Exposition en cours
Première… Seconde
Elliot Barthez, Anatole Chartier, Yéva Dalle, Théodore Deleplace, Victor Gény, Morgane Jouvencel, Daphné Kaincz, Camille Krim, Fantine Lacroix, Florian Lecesve, Théo Levillain.
17 février 2024 → 18 mai 2024
Villa Beatrix Enea

Présentation du travail de onze jeunes diplômés d’écoles d’art, en partenariat avec L’Abbaye Saint André – Centre d’art contemporain de Meymac.

L’exposition PREMIÈRE … SECONDE accueille la 29e édition de PREMIÈRE, un rendez-vous annuel proposé par le Centre d’art contemporain de Meymac depuis 1995. PREMIÈRE présente le travail de onze jeunes diplômés des écoles d’art partenaires : Bourges, Limoges, Clermont-Ferrand  et Angoulême-Poitiers, sélectionnés par un jury de professionnels. Ce programme permet à ces artistes d’avoir le pied à l’étrier en présentant leur production dans un lieu institutionnel et de rencontrer le public.

La grande majorité des travaux de cette édition s’articule autour de la notion de temps, pensé comme une durée, un écoulement, un cheminement ou une fuite. Un temps contemplatif, méditatif chez Elliot Barthez, celui du cheminement physique et spirituel chez Daphné Kaincz, le temps retrouvé, rétrospectif, reconstitué chez Yéva Dalle ou Camille Krim, le poids du temps chez Anatole Chartier, le temps arrêté, suspendu à une menace latente chez Victor Gény, le temps dépassé, post-anthropocène chez Morgane Jouvencel.

Cette dimension temporelle se combine à celle de l’espace : espace sublime chez Elliot Barthez, espace physique des éboulis et des sommets déserts chez Daphnée Kaincz, espace intérieur, intime chez Yéva Dalle, espace architecturé chez Camille Krim, espace urbain, angoissant et labyrinthique chez Fantine Lacroix, espace incertain de la mémoire chez Florian Lecesve, espace ouvert des horizons chez Anatole Chartier, espace dilaté du son chez Théo Levillain.

L’écriture poétique et l’édition, enrichies d’un travail typographique et de dessins, complètent le propos chez Daphnée Kaincz, Fantine Lacroix et Yéva Dalle. Quatre artistes se rattachent au courant des artistes bricoleurs : Théo Levillain, Anatole Chartier, Florian Lecesve et Théodore Deleplace.

Une inquiétude teintée de nostalgie imprègne la plupart des démarches.

Voir le communiqué

 

Au premier plan, œuvres de Morgane Jouvencel « Survivance », « Ecchymose 15 et 16 ». Au second plan, œuvres d’Anatole Chartier « Le poids du sol ». © Alexandra Vaquero

Entrée libre.
Du mardi au vendredi, de 14 heures à 18 heures.
Le samedi, de 11 heures à 13 heures et de 14 heures à 18 heures.

Visites dialoguées et vivantes le samedi à 15 heures.

Vidéo

Galerie